Notre horloge de la semaine est la Nextime 3245, dont particularité est son cadran, qui ressemble un parquet. Mais pourquoi ? Découvrez en plus sur l’histoire du parquet et sur l’horloge de la semaine, la Nextime 3245, avec nous.

 

L’histoire du parquet

Les sols en bois sont connus en Europe du Moyen Âge. Au 13e siècle on utilisait encore des planches brutes pour construire les sols. Ensuite les lames rabotées en bois tendres comme sapin, épicéa et pin ont remplacé les matériaux ordinaires. Ces types de sols en bois ont créé les conditions pour les parquets modernes. À partir de ce moment-là on a commencé à utiliser longueurs différentes et à teindre le bois avec le procédé du décapage. Les palais des monarques et, plus tard, les demeures patriciennes ont été revêtu avec des parquets pendent ce période.

Seulement avec l’industrialisation du 19e siècle on a commencé a revêtir les sols des habitations bourgeoises avec des parquets. Mais plutôt qu’utiliser des lames larges, on utilisait des bâtons plus étroits. Depuis les années 50 le métier du parqueter est devenu plus professionnel. Aujourd’hui les propriétés naturelles du bois jouent un rôle essentiel – et le parquet acquiert dans cette façon une valeur plus grand.

Notre Nextime 3245

Notre horloge de la semaine est l’horloge murale vintage Nextime 3245. Elle possède une structure en métal noir, qui cercle une partie du cadran. Cette partie constitue aussi les chiffres romains de l’horloge. Les aiguilles sont vintages et noires. Le cadran est fait en bois beige/marron clair, avec motif à chevron, qui rappelle la structure d’un parquet. Une ultérieure particularité est qu’il s’agit d’une horloge silencieuse, car elle n’a pas une trotteuse. L’horloge murale classique peut être combinée parfaitement avec les tonalités automnales chaudes come le rot, le marron ou le marron rouillé et donne à votre maison une atmosphère confortable.